rêve

« Mon travail à moi, c’est de plonger dans l’obscure. En aveugle. Pour ramener un peu d’ombre. Un peu de ce qui en chacun de nous a tant de mal à se dire. Tout ce que je vois dans les corps et dans les yeux des autres. C’est seulement quand ils voient leurs ombres enlacées qu’Orphée et Eurydice peuvent savoir qu’ils sont enfin à la lumière. »



Les insurrections singulières de Jeanne Benameur, Actes Sud 2011